La référence culturel de la musique centre africaine
Soutenir la culture

Maziki risque de fermé !!!

Soutien des maintenant la culture centrafricaine avec un dont de 5€ tu aura ton Nom dans la page des remerciements.

 

Lydie PACE

soprano lyrico dramatique

Lydie Pace

Née à BANGUI, en République , Lydie PACE n’imaginait pas devenir cantatrice…
A 22 ans, en France, impressionnés par sa tessiture, ses premiers professeurs de musique l’invitent à s’orienter vers le classique. Dès 1993, elle obtient sa première récompense : le Prix de Chant Lyrique délivré par André GUILBERT (Directeur du Conservatoire Hector-Berlioz du 10ème arrondissement de PARIS). Deux ans plus tard, Lydie PACE enlève le 2ème Prix du Concours International des Maîtres du Chant Français.
En 1996, elle fréquente la classe de Chant Lyrique de Martine SURAIS au Conservatoire du Centre de PARIS. En parallèle, Lydie PACE est Lauréate du Concours Européen de Musique de Picardie et décroche un 1er Accessit à l’Atelier Lyrique dirigé par Marcel FERU, metteur en scène à la Scola Cantorum (Ecole Supérieure de Musique et d’ Dramatique de PARIS).
Jusqu’en 2000, elle a participé à une quinzaine de concerts et de récitals : Cathédrale de REIMS, Festival International Musical du Grand Hôtel du CAP-FERRAT, Eglise Saint-Germain-de-l’Auxerrois et Hôtel de la Monnaie de PARIS, Théâtre Alexandre Dumas de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, Théâtre de Paris VINCENNES, Palais des Congrès de PARIS…
En 1998, Lydie PACE obtient le Diplôme de Fin d’Etudes Supérieures de Chant, au Conservatoire National de Région de RUEIL-MALMAISON, dans la classe d’Elizabeth VIDAL, et le Trophée Jeune Talent Lyrique, lors de la 4ème Nuit des Jeunes Talents de l’Oise.
Depuis lors, elle occupe successivement plusieurs postes en qualité de Professeur de Chant, pour enfants, jeunes et adultes : technique vocale, direction d’ensembles, stages thématiques, interventions scolaires, mise en scène…
En 1999, Lydie PACE est brillamment reçue au Concorso Comunità Europea per Giovani Cantanti Lirici (53° edizione al Teatro Lirico di SPOLETO) et l’Italie l’attend encore impatiemment ! Remarquée par Alexandre STAJIC, elle participe au 22ème Festival International du TOUQUET dans Porgy and Bess de GERSHWIN, avec l’Orchestre Régional d’Ile-de-France.
Lydie Pace en Concert

Entre 2001 et 2002, Lydie PACE est promue Ambassadrice de l’Association ISTRIA valorisant le tourisme en Croatie. En l’église de Béthancourt-en-Valois, son récital Aïda (version concert) connaît un franc succès. Elle enchaîne deux tournées estivales pour Les Rencontres Culturelles (CCAS / EDF-GDF : 6 représentations dans plusieurs cités balnéaires du littoral méditerranéen, en 2001, et 10 dates en différentes villes côtières de l’Ouest de la France, en 2002).
Lydie PACE interprète ensuite le rôle de Stéphano dans Roméo et Juliette, l’opéra de Gounod mis en scène par Gian KORAL et Hélia T’HEZAN au Théâtre Arc-en-ciel de RUNGIS, avec la Compagnie des Sources de Cristal et l’Orchestre du Théâtre de RUNGIS. Peu après, son implication et son interprétation du rôle titre de La Femme Hérisson, création musicale contemporaine sur une musique de Marianne ENTAT et un livret de Catherine de la CLERGERIE (Radio France), à l’Auditorium Niedermayer d’ISSY-LES-MOULINEAUX et au Théâtre de VANVES, laisseront un souvenir impérissable aux nombreux spectateurs de cette œuvre unique.
En 2003, Lydie PACE est invitée pour plusieurs récitals dans les ambassades et centres culturels français d’Afrique centrale (LIBREVILLE, DOUALA et YAOUNDE) autour d’un répertoire franco-allemand, à l’occasion du 40ème anniversaire du Traité de l’Elysée. En faveur du Livre International de la Paix, elle offre une participation artistique en l’Eglise Saint-Roch de PARIS. Lydie PACE (prononcer  » pat’ché  » à l’italienne) participe ainsi très régulièrement à des manifestations en faveur de la paix dans le monde.
Désormais installée en Auvergne, elle a entamé une série de concerts, dans les régions du centre de la France, dont, en avril 2004, un brillant récital à l’Opéra Municipal de CLERMONT-FERRAND. Dans le même temps, Lydie PACE enseigne le chant à l’Ecole Intercommunale de Musique de GERGOVIE VAL D’ALLIER.
En 2005, elle interprétera le rôle titre d’Aïda (l’opéra de VERDI) au Zénith de CLERMONT-FERRAND (création les 16 et 18 septembre).

En effet, Lydie PACE est la fille de Monsieur Théodore Blaise LAMINE, ancien Ministre de l’Intérieur de la République Centrafricaine et de Madame Elisabeth MOUNDJELET-BEAULIT, sa femme.

Contact :
E-mail : lamine.lydie@neuf.fr
Tél : 03 85 96 32 29 ou 06 61 04 60 09



Anthologie de la Musique Centrafricaine

Share on Facebook

Laisser un commentaire