Yoka Souka

    Yoka Souka

    Massély Djogo
    L’évènement musical Centrafricain de l’an 2000 est la création du jeune groupe Quartier Libre de Bangui. A l’instar des formations Congolaises les Wéngué et compagnie, des jeunes Centrafricains s’inscrivent également dans cette mouvance nouvelle de la musique Africaine. En fait depuis une dizaine d’années des jeunes groupes Africains tournent le dos à la Rumba de la tendance Franco et Rochereau pour le N’dombolo à la façon de Koffi Olomidé ou de Wéra Son.

    En 2002 certains dissidents de Muziki dont Mandanda, Baba et compagnie voulant se démarquer du rythme vieillissant de l’orchestre de Yézo quittent le groupe pour former le dont la sortie soucoue Bangui comme un ouragan. Depuis, le groupe va de succès en succès après avoir enregistré deux albums successifs produits par Jean Pierre Adoum à Douala au Cameroun.
    Amos Kangal

    Une tentative pour permettre au groupe d’aller effectuer une tournée à échoue en 2002 et les rumeurs racontent que certains groupes rivaux de Bangui qui voient d’un mauvais oeil la montée de seraient à l’origine de cet échec, par quel moyen, l’on ne sait toujours pas à ce jour. Depuis 2003 le groupe est divisé en deux ou trois formations parce que les leader auraient eu d’après des Banguissois la grosse tête avec le succcès aidant. Victimes de leur succès ou de simple rivalité des têtes d’affiche, en tout cas, l’on ne peut que déplorer cette division qui affaiblit au jour d’aujourd’hui le JMC la maison mère .

    Yoka Souka signifie résultat final ou encore aboutissement en Ngbaka, langue de sud – ouest. Le groupe anime diiférents bals et animations à Bangui, en Afrique et en Europe. Yoka Souka développe un style nouveau qui est une fusion de de Soul, Boogie, Rock, Rumba et de la musique traditionnelle Centrafricaine. Réné Majesté Botoulou est également musicien et chanteur du groupe Yoka Souka
    Amos, Massély, Majesté

    Marina et Majesté

    Laetitia zonzambé

    Le groupe Yoka Souka, anciennement Tambula Ngangu accompagne Sultan Zembellat et Princess Léoni Kangala lors des concerts de Millénaire à Bangui.
    Amos Kangala

    Claude Dilléngué

    Frédy Nganafé

    maziki.fr
    Sultan Zembellat
    Anthologie de la Musique

     

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.