La référence culturel de la musique centre africaine
Soutenir la culture

Maziki risque de fermé !!!

Soutien des maintenant la culture centrafricaine avec un dont de 5€ tu aura ton Nom dans la page des remerciements.

 

Bel interprétait d’ailleurs à la perfection des chansons de la chanteuse togolaise: Tabu Ley lui­- même en est convaincu, il a trouvé la perle noire :

Et voici la Cléopâtre de la musique africaine

Avec Mbilia Bel, Tabu Ley avec le concours de certains auteurs compositeurs de son groupe réalisera l’un des tout meilleurs répertoires de sa carrière et de l’Afrisa.

La chanteuse, qui a gagné des galons de chantre de la femme, est au faite du succès.

Les titres comme « Esui yo wapi », « La beauté de la femme », « Keyina » Naïrobi »… qu’elle interprète avec une très touchante sensibilité et un charme magique font de Mbilia Bel une véritable reine de la chanson congolaise.

Son succès déferle au-delà des frontières nationales. Conquise et émerveillée, la presse à court de superlatifs trouve enfin le mot: Mbilia est surnommée « Cléopâtre de la musique africaine ».

Tout se passe à merveille entre Marie- Claire et Tabu Ley entre- devenus mari et femme sous le regard impuissant de Théthé, l’épouse légitime de Rochereau.

« Avec la chanson Beyanga », Mbilia Bel est assurément au sommet du succès mais, aussi au summum de son . Mais des proches le constatent de plus en plus, le tam- tam est sur le point de crever.

Share on Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.