La référence culturel de la musique centre africaine
Soutenir la culture

Maziki 2018 !!

Soutien des maintenant la culture centrafricaine avec un dont de 5€ tu aura ton Nom dans la page des remerciements.

 

Catégories

photo

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM PANAFRICAIN - 2012 - Cannes Film Festival -  65eme - http://maziki.fr

MOHAMMED SOUDANI
Président du Jury du Festival International du Film PanAfricain
Nationalité algérienne et suisse

Bio/filmographie du réalisateur

Cameraman à la Télévision algérienne de 1970 à 1971, après des études à l’IDHEC (Institut des Hautes Ecoles Cinématographiques) à Paris, il travaille d’abord comme cameraman puis comme directeur de la photographie chez Polivideo SA en Suisse jusqu’en 1986. Pendant cette période, en 1980, il se forme comme directeur de la photographie aux Etats-Unis. Depuis 1987 passe à la réalisation.

Continue de même à travailler en tant que directeur de la photographie.

A enseigné audiovisuel à :

– l’Institut I.T.A.M et Video Presse à Paris
– la Télévision ivoirienne
– Fininvest à Milan

Enseigne actuellement audiovisuel à :
– la SUPSI, Ecole Universitaire supérieure de la Suisse Italienne
REALISATION

Long-métrages fiction et documentaires :

2010
« Unbelgiocare» Daniele Finzi Pasca raccontato da Mohammed Soudani, 90’, DCP/HD (long métrage documentaire), une production Amka Films / RSI Sortie en salle au Tessin : 15 Novembre 2011

2010
« Lionel», 86’, DCP/HD (long métrage fiction), une production Amka Films / RSI / Nikady’s Production
Fifem 2011 – International Children’s Film Festival Montréal – Compétition internationale
10th International Film Festival Nueva Mirada for Children and Youth, Buenos Aires 2011 (Special Mention fo the Official Fiction Jury)
Chicago International Children’s Film Festival, October 2011
Tel Aviv International Children’s Film Festival, October 2011 (Official Competition)

2010
« Taxiphone», 94’, 35mm (long métrage fiction) une production Amka Films / Maghreb Film
(sortie salle au Tessin mars 2010 – sortie prévue dans le reste de la Suisse décembre 2010)
Innsbruck Int. Film Festival, 2010 – Compétition internationale
Montréal Film Festival, 2010 – World Cinéma
Isola Film Festival, 2010 (Prix du public)
Dubai Film Festival, 2010
Festival des Films Arabes, Oran 2010
Festival International du Film PanAfricain de Cannes

2007
« Roulette», 94’, Beta Digital, 16:9 (long métrage fiction) une production Amka Films / TSI
FIPA, Biarritz, France, 2007 – Compétition Internationale
Solothurner Film Festival, Suisse, 2007 – Compétition prix du public
Innsbruck Film Festival, 2008 – Compétition

2002
« Guerre sans images » (Algérie, je sais que tu sais), 90’, 35 mm, (long métrage documentaire) une production Suisse/France (avec le soutien de l’avance sur recettes du CNC)
· Festival International du Film de Locarno, Suisse 2002 (Semaine de la Critique/Compétition)
· Festival Int. du Film de Namur, Belgique, 2002 (compétition Documentaire)
· Festival Int. du Film d’Amiens, France, 2002
· Festival International Filmmaker, Milano, Italie, 2002 (Compétition)
· Festival d’Automne, Paris, France 2002 (une séléction faite par « Les Cahiers du Cinéma »)
· Festival de Göteborg, 2003
· Festival du Cinéma du Sud, Marseilles, 2002
· Marché Fipa Biarritz, 2003
· Film Festival Göteborg, 2003
· Festival de Milan, 2003
· Film Festival Las Palmas, 2003
· Festival Black Movie, Genève, 2003
· Festival du Prix Méditerranéen Syracuse, 2003
· Festival Vues d’Afriques, Montréal, 2003
· Centre Méditerranéen de la Photographie, Bastia, 2003
· Freiburg Film Festival, 2003
· Film Festival Innsbruck, 2003
· Karlovy Vary Film Festival, 2003 (Compétition)
· Biennale des Cinémas Arabes 2004 (Institut du Monde Arabe) – Compétition
· Festival du Film au Liban 2004 – Compétition
· Amsterdam, via Ambassade Suisse, Noorderlicht Photofestival
· Frankfurt am Main, Deutsches-Filmmuseum
· Barcelone, Film Festival del Cine Africa e Mediterraneo
· Innsbruck, International Film festival
· Algérie, 50ième anniversaire de la révolution algérienne à Alger
· Palermo (Italie) Doc Festival “Sole e Luna”
· Mar del Plata, semaine du cinéma africain”
· Fèz 2006 – Coups de coeur de la Biennale du Cinéma Arabe
· Atlanta et Washington – Circuit cuturel lié au Ministère des Affaires Etrangerès, Suisse

la suite sur : http://www.festivaldufilmpanafricain.org/dossiers/dossiers.php?val=250_mohammed+soudani+president+jury+festival+international+film+panafricain+cannes+24+28+avril+2012 

source : http://www.festivaldufilmpanafricain.org

 

Share on Facebook

Le Collier du Makoko , Un film réalisé par Henri Joseph Koumba-Bididi.

Le Collier de Makoko - Film - http://maziki.fr

Long métrage (1h54) avec effets spéciaux pour un budget total d’environ 5 milliards de francs CFA, ce film détient le record national en termes de budget.

Au départ le film était intitulé « Le Lion de Poubara ». Le tournage a débuté en France. Il s’est achevé au Gabon à travers plusieurs provinces dont celle du Haut-Ogooué (Sud-est). L’équipe de réalisation a loué dans un zoo français quatre lions qui ont séjourné au Gabon pendant toute la période du tournage. Les acteurs sont venus de France, du Gabon et de plusieurs pays africains.

Les Acteurs

Marie Pikler ……………………………………………   Hélène De Fougerolles
Octave Bumi ………………………………………….    Eriq Ebouaney
Max Moreni ……………………………………………   Philippe Mory
Thomas ………………………………………………..     Yonas Perou
Eric ………………………………………………………    Jean-Claude M’Packa
L’homme de main/ The confident ……………..    Vincent Guillaud
Nkenke ………………………………………………..      Régis Massimba
Eve …………………………………………………….      Gladys Andème
Avec la participation exceptionnelle de ……..   Patience Dabany

L’histoire

Il était une fois une reine qui décide de faire revenir un collier sacré ayant appartenu à un de ses ancêtres. Ce collier, pense-t-elle, ramènera l’équilibre et la prospérité au sein de son peuple.
Il était une fois un scientifique grand adepte de la préservation des écosystèmes qui travaille à la réintroduction de lions dans son pays.
Il était une fois un jeune orphelin élevé avec un lion dont il refuse de se séparer.
C’est l’histoire de trois retours que le destin va rassembler dans une aventure entre la France et le Gabon.

Les Photos

Crédit Photos :  Paris : Mamady SIDIBIE / Gabon : Roland DUBOZE

 

Le site officiel du film : http://lecollierdumakoko.com

Article Maziki.fr : Youri

Share on Facebook

Leticia MAHOUNGOU CROLLE
Rhode Bath-Schéba MAKOUMBOU

Galerie Marc DENGIS
Rue d’Alsace-Lorraine, 14
1050 Bruxelles

Du samedi 8 au dimanche 23 mars 2008
Horaire : du jeudi au dimanche de 14 à 20 h.
Entrée libre.

Vernissage le vendredi 7 mars à partir de 19 h.
Exposition organisée sous le haut patronage de M. Jacques OBIA, Ambassadeur de la République du Congo auprès du Bénélux et de l’Union Européenne.
Renseignements : GSM 00.32.(0)477.35.18.14 Email : marc.somville@skynet.be

PS : en pièce jointe photo affiche et deux photos d’oeuvres.

Biographie de Leticia MAHOUNGOU CROLLE

Leticia Mahoungou Crolle est née le 26 juin 1982 à Brazzaville. Depuis toute petite, elle dessine par terre, sous l’œil critique d’une « institutrice » choisie parmi les copines. A l’école, elle griffonne sur chaque bout de papier lui tombant sous la main. En quatrième, elle compose un « carnet d’amitié » où elle ne se contente pas de coller des images, mais les réalise elle-même. Sa grande sœur et son mari détruiront d’abord ce cahier, puis ensuite persuaderont son père de l’inscrire dans une école de dessin en Europe.

Elle s’inscrit à l’Ecole de Peinture de Poto-Poto où elle suit une formation de trois ans sous l’égide d’Adam Opou et de René Bokoulemba. La guerre de 1997 l’obligera à suivre un cours de secrétariat à Pointe-Noire. Mais dès la fin de la guerre, elle reprend ses cours à Poto-Poto.

expo2Principale actrice féminine du pinceau de l’école, Leticia travaille « comme un homme », avouent ses collègues. Cette artiste, qui a déjà exposé en Afrique et en Europe, très exigeante, est sans cesse en recherche de nouveautés. Après avoir excellé dans le décoratif, elle propose aujourd’hui des scènes de rue particulièrement touchantes : « … Et pendant la pluie, comment elles font ? … elles oublient leur poste, la solution c’est de fuir … C’est triste, j’essaye toujours de mettre de l’humour dans ce genre, mais il y a des histoires vraies et tristes dans ces toiles … ».
Voir le site : http://www1.planeteafrique.com/acorem/Index.asp?affiche=News_Display.asp&articleid=1221&rub=Culture

Biographie de Rhode Bath-Schéba MAKOUMBOU

Rhode Bath-Schéba Makoumbou est née le 29 août 1976 à Brazzaville, en République du Congo.
Depuis sa tendre enfance, elle a été initiée à la peinture par son père, le peintre David Makoumbou. Elle s’est engagée réellement dans l’art à partir de 1989. Dans sa peinture, elle met surtout en valeur toutes les activités sociales de la femme africaine.

Dans les peintures à l’huile, elle peint généralement au couteau. La variété de ses oeuvres s’illustre dans le style réaliste, expressionniste et cubiste.
Depuis 2002, elle a créé de nombreuses sculptures en matière composée (sciure et colle à bois, tissu et peinture à l’huile sur une structure métallique) représentant les métiers des villages qui tendent à disparaître. Certaines ont plus de trois mètres de haut ! expo3

Elle se considère un peu comme une artiste archiviste de la mémoire sociale et culturelle de l’Afrique et du Congo en particulier.
A partir de 2003, elle a entamé une importante carrière internationale et elle expose maintenant dans le monde entier.
Voir le site : http://www.rhodemakoumbou.eu

Share on Facebook