La référence culturel de la musique centre africaine
Soutenir la culture

Maziki risque de fermé !!!

Soutien des maintenant la culture centrafricaine avec un dont de 5€ tu aura ton Nom dans la page des remerciements.

 

film

« Madame Courage » de Merzak Allouache au Festival du film africain à Cologne

 

Le long métrage de Merzak Allouache « Madame Courage » prendra part à la compétition du 14e Festival du film africain de Cologne prévu du 15 au 25 septembre, annoncent les organisateurs.

« Madame Courage » sera compétition pour le Prix du public du meilleur long métrage aux côtés d’une vingtaine d’autres films dont « A peine j’ouvre les yeux » de Leila Bouzid (Tunisie), « Sambène » de Gadjigo Samba (Sénégal-USA) et « Aïcha » d’Omar Chandy (Tanzanie).


Entre longs métrages de fiction, documentaires, courts métrages et films d’animation, se sont 83 films représentant 25 pays africains qui prendront part à ce festival.

« Madame Courage » (2015) traite de la vie d’un adolescent toxicomane, en proie au banditisme, errant dans les rues de Mostaganem dans un état de dépendance absolue aux psychotropes.

Sélectionné à la 72e Mostra de Venise en 2015, le film a obtenu la même année plusieurs distinctions dont le prix du jury au 1er Festival du film méditerranéen de Annaba, et celui du meilleur rôle masculin, décerné à Adnane Jimmy aux 26e Journées cinématographiques de Carthage.

Le festival du film africain de Cologne (Out of Europe-New films from Africa) » mettra également à l’honneur les femmes cinéastes d’Afrique, avec la projection de plusieurs de leurs films, à l’instar de la Kényanne Judy Niny Kibingy, de la Tunisienne Leila Bouzid et la Sud Africaine Belisher Sara.

Il est organisé depuis 1992 par la compagnie FilmInitiativ, fondée en 1988 en ex l’Allemagne de l’Ouest. Considéré parmi les plus importants festivals en Allemagne, il a projeté en deux décennies plus de 500 films d’une quarantaine de pays africains et présenté une centaine de réalisateurs, selon les organisateurs.

Share on Facebook

les artistes africains au programme

Le festival Jazz à la Villette s’ouvre le 3 septembre à Paris.

Villette 2015 : les artistes africains au programmeLes artistes africains Vieux Farka Touré, Ballaké Sissoko, Tony Allen ou encore William Onyeabor seront à l’honneur.

 

 

The Touré-Raichel Collective (le 5 septembre au Cabaret sauvage)

Fils du légendaire guitariste malien Ali Farka Touré, Boureima « Vieux » Farka Touré s’est forgé une réputation de bluesman quasiment aussi solide que celle de son père. Déjà présent en 2013, le musicien originaire de Niafunké revient cette fois en duo avec le pianiste israélien Idan Raichel, qu’il avait rencontré par hasard dans un aéroport en 2010. Les deux musiciens avaient improvisé en 2012 un album intitulé The Tel-Aviv Session, qui mêlait rythmiques africaines et mélodies traditionnelles juives. Ils sont accompagnés par Yossi Fine à la basse et Souleymane Kané aux percussions.

Ballaké Sissoko & Vincent Segal (le 9 septembre à la Philharmonie de Paris)

Ballaké Sissoko joue de la kora depuis près de trente ans, et compte de nombreuses collaborations, notamment avec le compositeur italien Ludovico Einaudi. Vincent Segal est un violoncelliste et le fondateur du duo électro déjanté Bumcello. Tous les deux aiment les expérimentations, sans renier le classique : ils étaient faits pour se rencontrer. En 2009, leur album Chamber Music était récompensé par une Victoire du jazz. Six ans plus tard, les voilà sur la scène de la Philharmonie de Paris. Comme un retour aux sources, pour ces deux enfants du Conservatoire.

Tony Allen (le 9 septembre à la Grande Halle de la Villette)

Tony Allen est ce que l’on appelle un monstre sacré. « Sans lui, il n’y aurait pas d’afrobeat », avait d’ailleurs déclaré son compère Fela Kuti. Batteur de génie, le Nigérian a accompagné les plus grands, mais aussi les plus improbables, comme Doctor L du groupe de rap Assassin ou encore Sébastien Tellier… Et il tient toujours le rythme, à bientôt 75 ans. En 2014, son album Film of Life était écrit en collaboration avec Damon Albarn, chanteur de Blur et de Gorillaz. Comment Tony Allen va-t-il surprendre le public de la Villette cette année ?

Who is William Onyeabor ? (le 11 septembre à la Grande Halle de la Villette)

Pour répondre à cette étrange question, pas moins de quinze musiciens ont décidé de se réunir en hommage à ce pionnier nigérian du funk électro, dont les huit albums sortis entre 1977 et 1985 sont tombés dans l’oubli… du moins avant que Luaka Bop, le label de David Byrnes, ne les remette au goût du jour sur la compilation Who is William Onyeabor ? en 2013. Sur scène, on pourra notamment voir Money Mark des Beastie Boys, Luke Jenner de The Rapture ou encore Jaz Walton d’Antibalas rendre hommage à un artiste injustement méconnu.

 

Share on Facebook

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM PANAFRICAIN - 2012 - Cannes Film Festival -  65eme - http://maziki.fr

MOHAMMED SOUDANI
Président du Jury du Festival International du Film PanAfricain
Nationalité algérienne et suisse

Bio/filmographie du réalisateur

Cameraman à la Télévision algérienne de 1970 à 1971, après des études à l’IDHEC (Institut des Hautes Ecoles Cinématographiques) à Paris, il travaille d’abord comme cameraman puis comme directeur de la photographie chez Polivideo SA en Suisse jusqu’en 1986. Pendant cette période, en 1980, il se forme comme directeur de la photographie aux Etats-Unis. Depuis 1987 passe à la réalisation.

Continue de même à travailler en tant que directeur de la photographie.

A enseigné audiovisuel à :

– l’Institut I.T.A.M et Video Presse à Paris
– la Télévision ivoirienne
– Fininvest à Milan

Enseigne actuellement audiovisuel à :
– la SUPSI, Ecole Universitaire supérieure de la Suisse Italienne
REALISATION

Long-métrages fiction et documentaires :

2010
« Unbelgiocare» Daniele Finzi Pasca raccontato da Mohammed Soudani, 90’, DCP/HD (long métrage documentaire), une production Amka Films / RSI Sortie en salle au Tessin : 15 Novembre 2011

2010
« Lionel», 86’, DCP/HD (long métrage fiction), une production Amka Films / RSI / Nikady’s Production
Fifem 2011 – International Children’s Film Festival Montréal – Compétition internationale
10th International Film Festival Nueva Mirada for Children and Youth, Buenos Aires 2011 (Special Mention fo the Official Fiction Jury)
Chicago International Children’s Film Festival, October 2011
Tel Aviv International Children’s Film Festival, October 2011 (Official Competition)

2010
« Taxiphone», 94’, 35mm (long métrage fiction) une production Amka Films / Maghreb Film
(sortie salle au Tessin mars 2010 – sortie prévue dans le reste de la Suisse décembre 2010)
Innsbruck Int. Film Festival, 2010 – Compétition internationale
Montréal Film Festival, 2010 – World Cinéma
Isola Film Festival, 2010 (Prix du public)
Dubai Film Festival, 2010
Festival des Films Arabes, Oran 2010
Festival International du Film PanAfricain de Cannes

2007
« Roulette», 94’, Beta Digital, 16:9 (long métrage fiction) une production Amka Films / TSI
FIPA, Biarritz, France, 2007 – Compétition Internationale
Solothurner Film Festival, Suisse, 2007 – Compétition prix du public
Innsbruck Film Festival, 2008 – Compétition

2002
« Guerre sans images » (Algérie, je sais que tu sais), 90’, 35 mm, (long métrage documentaire) une production Suisse/France (avec le soutien de l’avance sur recettes du CNC)
· Festival International du Film de Locarno, Suisse 2002 (Semaine de la Critique/Compétition)
· Festival Int. du Film de Namur, Belgique, 2002 (compétition Documentaire)
· Festival Int. du Film d’Amiens, France, 2002
· Festival International Filmmaker, Milano, Italie, 2002 (Compétition)
· Festival d’Automne, Paris, France 2002 (une séléction faite par « Les Cahiers du Cinéma »)
· Festival de Göteborg, 2003
· Festival du Cinéma du Sud, Marseilles, 2002
· Marché Fipa Biarritz, 2003
· Film Festival Göteborg, 2003
· Festival de Milan, 2003
· Film Festival Las Palmas, 2003
· Festival Black Movie, Genève, 2003
· Festival du Prix Méditerranéen Syracuse, 2003
· Festival Vues d’Afriques, Montréal, 2003
· Centre Méditerranéen de la Photographie, Bastia, 2003
· Freiburg Film Festival, 2003
· Film Festival Innsbruck, 2003
· Karlovy Vary Film Festival, 2003 (Compétition)
· Biennale des Cinémas Arabes 2004 (Institut du Monde Arabe) – Compétition
· Festival du Film au Liban 2004 – Compétition
· Amsterdam, via Ambassade Suisse, Noorderlicht Photofestival
· Frankfurt am Main, Deutsches-Filmmuseum
· Barcelone, Film Festival del Cine Africa e Mediterraneo
· Innsbruck, International Film festival
· Algérie, 50ième anniversaire de la révolution algérienne à Alger
· Palermo (Italie) Doc Festival “Sole e Luna”
· Mar del Plata, semaine du cinéma africain”
· Fèz 2006 – Coups de coeur de la Biennale du Cinéma Arabe
· Atlanta et Washington – Circuit cuturel lié au Ministère des Affaires Etrangerès, Suisse

la suite sur : http://www.festivaldufilmpanafricain.org/dossiers/dossiers.php?val=250_mohammed+soudani+president+jury+festival+international+film+panafricain+cannes+24+28+avril+2012 

source : http://www.festivaldufilmpanafricain.org

 

Share on Facebook


11 films, la plupart inédits en France, pour exprimer la diversité de la création cinématographique de la diaspora africaine

Du vendredi 2 au dimanche 4 septembre

CINÉMA LA CLEF 

  34 rue Daubenton
75005 Paris
M° Censier-Daubenton

 

 

 

 

LE PROGRAMME

 

VENDREDI 02 SEPTEMBRE A 18H00

18h00 Réception d’ouverture

19h00 Film d’ouverture: BESOURO
De Joao Daniel Tikhomiroff, Brésil, 2010, 1h34, en portugais sous-titré français
Un film d’action à grand budget, Besouro retrace l’impressionnante histoire de résistance et de révolte du légendaire Besouro Mangangà, un esclave rebelle du Brésil des années 1920 qui – avec l’aide des orishas (dieux) afro-brésiliens et sa puissante maîtrise de l’art martial de la capoeira – se battra pour sa dignité d’homme noir et pour la liberté de son peuple.

SAMEDI 03 SEPTEMBRE

14h00 COMMENT CONQUERIR L’AMERIQUE EN UNE NUIT
De Dany Laferriere, Canada/Haiti, 2004, 1h36, en français
Fraîchement arrivé à Montréal, le jeune haïtien Gégé s’est donné pour mission de conquérir l’Amérique en charmant la femme blonde.

16h00 UNE FEMME PAS COMME LES AUTRES
De Abdoulay Dao, Burkina Faso, 2009, 1h41, en français
Trompée dans son propre lit conjugal par un homme avec qui elle vit depuis sept ans, Mina (Georgette Paré), dirigeante d’entreprise prospère, décide de prendre un deuxième mari, dans une société où la polygamie ne suscite aucun signe de réprobation mais où la polyandrie est une pratique quasiment inconnue.

18h00 LES FILS DE BENKOS
De Lucas Silva, Colombie/France, 2003, 52mn, en français et espagnol sous-titré français
La culture africaine en Colombie vue et racontée à travers le prisme de la musique: le son palenquero, la musique venue de Cuba arrivée en Colombie en 1920 et la Champeta, musique exclusive des pauvres et déshérités qui a tout balayé sur son passage.
Débat après projection

19h30 MOZART NOIR A CUBA présenté avec VOUS AUTRES…
MOZART NOIR A CUBA
De Steve et Stéphanie James, Guadeloupe/Cuba, 2006, 52mn, en français et espagnol
Documentaire consacré à la vie et à l’oeuvre du Chevalier de Saint Georges (1745-1799), compositeur, violoniste et chef d’orchestre guadeloupéen, fils d’une esclave et de son maître.

+ VOUS AUTRES…
De Olivier Nelli, France, 2010, 8mn, en français
Aida, Rama, et Bijou, trois françaises, une origine: l’Afrique. Refoulées à l’entrée d’une boîte de nuit parisienne, les jeunes femmes sont en proie à la résignation ou à la colère.
Débat après projections

21h30 LES SEIGNEURS DE HARLEM
De Bill Duke, USA, 1997, 2h10, en anglais sous-titré français
Lorsqu’il sort de la prison de Sing-Sing en 1935, Ellsworth Bumpy Johnson (Lawrence Flishburn) retrouve Harlem en émoi. Stéphanie St Clair (Cicely Tyson), qui régnait sur la loterie des nombres, est désormais en concurrence avec le redoutable roi de la bière du Bronx, Dutch Schultz (Tim Roth), qui veut s’implanter dans le quartier noir. C’est la guerre.

DIMANCHE 04 SEPTEMBRE

14h00 FAMILY MOTEL
De Hélène Klodawsky, Canada/Somalie, 2008, 1h28, en anglais sous-titré français
Expulsées de leur logement à cause d’un retard dans le paiement de leur loyer, Ayan et ses filles se retrouvent dans un hôtel pour les laissés pour compte de la ville.
Family motel est un film dramatique inspiré par les histoires des hommes et des femmes qui, malgré des conditions de vies difficiles, se battent pour garder leurs rêves et intégrité intacts.

16h00 LE TEMPS DES CAMARADES
De Mohamed Chrif Tribak, Maroc, 2009, 1h23, en français et en arabe sous-titré français
Un film à propos de la vie universitaire sur le campus de l’université de Tetouan qui nous parle d’un moment peu connu dans l’histoire politique du Maroc. Ce film, qui illustre la confrontation idéologique entre étudiants musulmans et étudiants marxistes, nous fait penser à la turbulence politique actuelle de cette partie du monde.

18h00 BESOURO
De Joao Daniel Tikhomiroff, Brésil, 2010, 1h34, en portugais sous-titré français
Un film d’action à grand budget, Besouro retrace l’impressionnante histoire de résistance et de révolte du légendaire Besouro Mangangà, un esclave rebelle du Brésil des années 1920 qui – avec l’aide des orishas (dieux) afro-brésiliens et sa puissante maîtrise de l’art martial de la capoeira – se battra pour sa dignité d’homme noir et pour la liberté de son peuple.

20h00 FAIS DANSER LA POUSSIERE
De Christian Faure, France 2009, 1h30, en français
Elevée par sa mère bretonne, Maya, qui n’a jamais connu son père noir, part à la recherche de l’autre moitié de son histoire. A la croisée des chemins, ses rencontres, ses expériences la détruisent, la construisent, car Maya est une « résiliente », toujours prête à croquer la vie… Malgrè ce monde sans indulgence, sans complaisance, ni générosité à son égard, elle parvient à se hisser au sommet de son art: la danse.
Débat après projection

Share on Facebook

Le Collier du Makoko , Un film réalisé par Henri Joseph Koumba-Bididi.

Le Collier de Makoko - Film - http://maziki.fr

Long métrage (1h54) avec effets spéciaux pour un budget total d’environ 5 milliards de francs CFA, ce film détient le record national en termes de budget.

Au départ le film était intitulé « Le Lion de Poubara ». Le tournage a débuté en France. Il s’est achevé au Gabon à travers plusieurs provinces dont celle du Haut-Ogooué (Sud-est). L’équipe de réalisation a loué dans un zoo français quatre lions qui ont séjourné au Gabon pendant toute la période du tournage. Les acteurs sont venus de France, du Gabon et de plusieurs pays africains.

Les Acteurs

Marie Pikler ……………………………………………   Hélène De Fougerolles
Octave Bumi ………………………………………….    Eriq Ebouaney
Max Moreni ……………………………………………   Philippe Mory
Thomas ………………………………………………..     Yonas Perou
Eric ………………………………………………………    Jean-Claude M’Packa
L’homme de main/ The confident ……………..    Vincent Guillaud
Nkenke ………………………………………………..      Régis Massimba
Eve …………………………………………………….      Gladys Andème
Avec la participation exceptionnelle de ……..   Patience Dabany

L’histoire

Il était une fois une reine qui décide de faire revenir un collier sacré ayant appartenu à un de ses ancêtres. Ce collier, pense-t-elle, ramènera l’équilibre et la prospérité au sein de son peuple.
Il était une fois un scientifique grand adepte de la préservation des écosystèmes qui travaille à la réintroduction de lions dans son pays.
Il était une fois un jeune orphelin élevé avec un lion dont il refuse de se séparer.
C’est l’histoire de trois retours que le destin va rassembler dans une aventure entre la France et le Gabon.

Les Photos

Crédit Photos :  Paris : Mamady SIDIBIE / Gabon : Roland DUBOZE

 

Le site officiel du film : http://lecollierdumakoko.com

Article Maziki.fr : Youri

Share on Facebook

Douze films, de courts et longs métrages réalisés par des cinéastes congolais, burkinabés, angolais, ivoiriens, béninois, français et espagnols figurent au menu de la première édition du festival du film hispano-africain. Ce festival a ouvert ses portes, lundi 15 novembre 2010 à Matadi au Bas-Congo.

Trois films doivent être projetés devant le bâtiment du Centre des jeunes, à Minkondo de Matadi.

Il s’agit de deux courts métrages, «affaire Kindungwa» de Benjamin Ngimbi, jeune réalisateur de Matadi et «l’ami yabon», un dessin animé du réalisateur franco-algérien Rachid Bouchareb.

Tasuma - Un film de Sanou Kollo Daniel, 2003 Burkina-Faso - France, 90 minUn long métrage, intitulé «Tasuma» du réalisateur béninois Kollo Daniel Sallou, sera également projeté le même soir.

Organisée par l’ambassade d’Espagne en RDC en partenariat avec le festival de Cine africano de Tarifa, cette édition est placée sous le signe des indépendances africaines.

A Matadi, il se tient jusqu’au 21 novembre.
A Kinshasa, le festival du film hispano-africain est programmé du 22 novembre au 3 décembre.
A Kisangani, du 30 novembre au 5 décembre.
A Lubumbashi, du 8 au 11 décembre.

l’ami yabon - Matadi: lancement officiel du premier festival des films hispano africains
Le site l’ami yabon
http://www.tadrart.com/tessalit/lamiyabon/

Text Source :  http://radiookapi.net
Lien illustration sur autres site : http://maziki.fr
Share on Facebook