Balafon de l’Ouham et de l’Ouham Péndé

Artiste Traditionnel Balafon de l’Ouham et de l’Ouham Péndé

balafon
Le Balfon de l’ouham et de l’ouham Péndé n’est plus à présenter. Le répertoire de Balafon de ces deux régions septentrionales de sont prisé mondialement. Cette particularité relève de la sonorité inégalée de l’instrument et des solos joués par ses virtuoses de Bossangoa et de Bozoum.

L’une des richesses de ce balafon est le fait que le joueur est improvise de chansons populaires Ngbaya,Karé et Kaba. Les chansons racontent la vie quotidienne payssanne et des problèmes de société en général. « Tèn tèn » est une chanson dédiée aux victimes d’une épidémie de méningite ayant sévit à Bossangoa en 1932. « Général de Gaulle » est une chanson chantée en gbaya à Bossangoa dès l’appel de 18 juin 1940 du Général de Gaulle. La population à travers ce chant apporte son soutien au Général.

Le joueur de Balafon, David N’gangué originaire de Bossangoa interprêtre avec une certaine émotion ces deux chansons. Devenu Banguissois, David N’gangué chante en Sango et conserve la tradition de l’Ouham et de l’Ouham Péndé.
Le concert de balafon dure entre 45 minutes et 1 heure.

Pour inviter David N’gangué : info@
Bientôt nous proposerons sur ce site un CD audio sur le Balafon de l’Ouham
et de l’Ouham Péndé joué par David N’gangué.

Share on Facebook

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.