La référence culturel de la musique centre africaine
Soutenir la culture

Maziki risque de fermé !!!

Soutien des maintenant la culture centrafricaine avec un dont de 5€ tu aura ton Nom dans la page des remerciements.

 

1/ La Rumba Congolaise de Kinshasa

Joseph Kabassélé à droite

Joseph Kabassélé à droite

Joseph Kabassélé, Dr Nico et African Jazz

Joseph Kabassélé, Dr Nico et African Jazz

Depuis la création de la Rumba Congolaise jusqu’à ce jour, les artistes de la République Démocratique du Congo dominent l’Afrique sur le plan musical. Après la mort du chanteur Brazzavillois Paulo Kamba en 1950, son admirateur Kinois Wendo Sor devient une vedette incontestée de la Rumba Congolaise dans les années 50. Après Wendo Kolossoy, Joseph Kabassélé, Franco Luambo Makiadi, Seigneur Rochereau, Sam Magwana, Papa Wémba, Koffi Olomidé et Wera Son qui sont des artistes renommés et représentatifs la Rumba Congolaise dominent la scène musicale Africaine.

2/ Joseph Kabassélé

En 1953 Joseph Kabassélé alias grand Kalé Jeff né à Matadi au Congo le 16 décembre 1930 monte le groupe African Jazz et ramène l’Afro Cubain à ses racines Africaines. L’African Jazz s’inspire du Trio Matamoros et adapte en lingala El que siempre sou may qui donne une dimension internationale au groupe de Kalé Jeff. En 1959 Kalé Jeff engage dans son groupe le Seigneur Rochereau et les deux chantent Africa Mokili Mobimba composé par Deschaud dans un duo sublime qui donne ainsi à leur formation ses lettres de noblesse. Joseph Kabassélé a non seulement le génie d’adapter l’Afro Cubain à la Rumba Africaine, mais introduit le premier les trompettes dans ce nouveau genre musical. Ainsi, à travers African Jazz, l’Afrique retrouve les cuivres du célèbre groupe Cubain la Sonora Matancera qui inspire Deschaud dans Africa Mokili Mobimba.

Joseph Kabassélé et African Jazz

Joseph Kabassélé et African Jazz

En 1960 Joseph Kabassélé et son orchestre African Jazz accompagnent Patrice Emery Lumumba à la Table Ronde de Bruxelles consacrée à l’Indépendance du Congo Démocratique. Joseph Kabassélé écrit et enregistre avec sa formation  » Indépendance Cha Cha  » qui devient l’hymne de l’Indépendance d’Afrique. Ce voyage permet à Joseph Kabassélé de rencontrer un homme qui devient plus tard une célébrité mondiale. Il s’agit de Manu Dibango qui est pianiste à cette époque du groupe les Anges Noirs chanteur Cap Verdien Fonseca. Kalé Jeff est subjugué par les talents du pianiste Manu Dibango. Aussi, le guitariste rythmique d’African Jazz Deschaud s’inspire plus tard de la rythmique joué au piano par Manu Dibango pour meubler la Rumba Congolaise. Indépendance Cha Cha fait de Kalé un chanteur populaire et chantre de l’Indépendance Africaine. L’Indépendance Cha Cha est dansée partout en Afrique pour marquer la liberté retrouvée après des siècles d’esclavage et de la colonisation. De 1950 à 1960 la fièvre de Cha Cha Cha fait rage en Afrique. Aussi, le guitariste soliste d’African Jazz Docteur Nico qui estampille Indépendance Cha Cha Cha avec sa guitare électrique devient populaire et l’un des virtuose d’Afrique.

Joseph Kabassélé

Joseph Kabassélé

Dans les années 70 Joseph Kabassélé ayant atteint une stature internationale monte après la dissolution d’African Jazz, une nouvelle formation dénommée African Team. Ce groupe composé de Manu Dibango et de Don Gonzalo apporte à la Rumba Africaine toute sa dimension Afro Cubaine. Kalé Jeff invente déjà le style d’Africando actuel. Le flûtiste arrangeur Don Gonzalo apporte à la formation Africa Team toute la saveur de la Charanga Cubaine chantée en Lingala. Simba nga makassi, Ma Vicky, Essous Jean Serge, Yvette, Cococo qui est là ? Ba mo na ki yo sont des morceaux Son Cuban, Charanga qui continuent à faire danser l’Afrique et le monde entier. Mort dans une précarité totale en 1983, Joseph Kabassélé dit Kalé Jeff a le mérite de populariser l’adaptation de l’Afro Cubain en Afrique et d’introduire les cuivres Cubains dans la Rumba Congolaise. C’est aussi un des pionniers des thèmes de prise de conscience Panafricaine du fait d’immortaliser l’Indépendance Africaine en musique. D’ailleurs, Cuba lui a rendu à sa mort un hommage national à la radio et télévision Cubaine pour lui témoigner sa reconnaissance concernant la promotion de la musique Afro Cubaine en Afrique et également pour ses talents de grand chanteur.



Anthologie de la Musique

Share on Facebook

Laisser un commentaire