Translator
Catégories


Histoire de la Musique Centrafricaine

I/ Pourquoi maziki.fr

bangui-mutinerie-3

Bangui pendant les mutineries armées

Considérant l’absence de promotion de la Musique Centrafricaine sur le plan mondial due à diverses raisons, prenant en compte la richesse et la diversité musicale Centrafricaine inexploitées à ce jour, constatant le retard pris par ce pays d’Afrique Centrale dans la promotion des ses artistes, chanteurs et musiciens, et dans un souci de remédier à ce manquement, l’outil Internet peut contribuer à l’amélioration de cette cause nationale.
maziki.fr créé en septembre 2003 est un site désormais consacré à la promotion de la musique Centrafricaine sous toutes ses formes. « Maziki », « mozoko »ou encore « N’gombi » en Sango (langue nationale de centrafrique), veut tout simplement dire: Musique. Ce devoir de mémoire est indispensable en Centrafrique du fait des troubles politico-militaires que nous avons vécues de 1996 à 2003, sept années durant dont l’une des conséquences est la destruction à plusieurs reprises du siège de la Radio Bangui, lieu de conservation de nos oeuvres musicales.

bangui-mutinerie-1

Bangui pendant les mutineries armées

Des obus de mortiers ont pratiquement détruit la bandothèque de Radio Bangui, lieu de conservation de nos archives culturelles et se pose désormais le problème de quoi léguer à la génération future. Il importe de rappeler que nous assistons à une période où beaucoup de pays mènent une lutte identitaire à travers ce qu’il est convenu d’appeler « la Diversité Culturelle ». D’où la nécessité de défendre et de revaloriser la Culture Centrafricaine. Arriver à sauvegader notre riche patrimoine musical, amener des compatriotes et des amis de centrafrique à participer à un forum sur l’amélioration et la promotion de notre musique méconnue à ce jour est la volonté recherchée par cette démarche culturelle.


radio-bangui

Maison de la Radio Bangui

L’ anthologie musicale Centrafricaine racontée sur ce site prend en compte également l’histoire de la musique Cubaine, de la Rumba Congolaise et du High-Life. La Rumba Centrafricaine qui s’apparente à celle du Congo prend sa source dans la Rumba Cubaine et dans le high-life Ghanéen. Avec le temps la Rumba Centrafricaine intègre des folklores du pays et tend à se distinguer en trouvant une particularité dans le « Montè Nguènè ».
Le Montè Nguènè est une Musique tradii-moderne Centrafricaine qui est à l’origine un folklore de la région de la Lobaye. Le Montè Nguènè est popularisé à partir des années 80 par le groupe Zokéla.

La Rumba Centrafricaine subit l’influence du Makossa Camerounais voisin du fait d’une ressemblance de ce courant musical au « Montè Nguènè ». C’est pourquoi l’histoire du Makossa est relatée également dans ce document. La musique Gabonnaise qui est méconnue comme celle de la Centrafrique est citée non seulement à titre d’exemple, mais pour permettre aux Internautes de découvrir une autre culture riche et variée qui fait figure de parent pauvre en Afrique. Enfin, un Forum Culturel Centrafricain qui est un débat rassemblant les principaux acteurs concernés par ce domaine est proposé pour favoriser la revalorisation et permettre la découverte de la musique Centrafricaine.

maziki.fr
Sultan Zembellat
Anthologie de la Musique Centrafricaine

Share on Facebook

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.