Etty Pacheco

Etty Pacheco

Etienne Pacheco dit Etty Pacheco est un Artiste- Centrafricain qui vit en France depuis 1983. Né à Bria () en 1952, il s’est, très tôt, intéressé aux instruments de musique traditionnels et modernes vers 5 ans; notamment l’harmonica, la flûte droite et la flûte de pan que son père leur avait offerts, lui et ses frères. (Et pour ses soeurs, des poupées).
De 11 à 12 ans, il a commencé à s’adonner à la guitare acoustique, puis à l’orgue d’église, l’harmonium à 15-16 ans, au Séminaire St-Marcel de Sibut en Centrafrique. En fin de compte, à 18 ans, alors au Lycée des Rapides à Bangui (RCA), il a décidé de choisir la guitare électrique comme principal instrument de musique.
Etty Pacheco a, effectivement, fait partie de divers groupes de jeunes dans son pays et, aussi guitariste accompagnateur dans le groupe vocal de la Radio-Centrafrique à Bangui, en 1973, aux côtés d’une pianiste-guitariste Américaine, Mme Lincoln. Il a ensuite accompagné à la Télévision , le Club Culturel de son quartier (Les Negro-Spirituels) en 1974 à Bangui. Aprés l’obtention de son bac en 1975, il eut une bourse nationale pour des études de langues (Français-Anglais-Espagnol) à Bruxelles (Belgique) afin de devenir plus tard un Traducteur-Interprète dans son pays, la République .

Il s’intéressa par la même occasion à l’Informatique (programmation); ce qui lui servira plus tard dans ses programmations musicales sur ordinateur et sur des boîtes à rythmes, quand il sera à Paris. Pendant son séjour en Belgique, Etty Pacheco joua avec divers groupes bruxellois, européens, américains, caraïbéens et africains. Un 1er 45 tours avec un chanteur Nigérian (Pat Uoriki) fut enregistré en 1981, au sein du groupe « The Strugglers ». Peu à peu, abandon des études et implantation ferme dans la musique à la fin de l’année 1982.

Puis dès décembre 1983, il quitta Bruxelles pour Paris où il commença à côtoyer des musiciens professionnels avec lesquels il a enregistré, petit à petit, des disques et a assuré pour divers concerts en France. Le premier datant de mars 1986 avec Trianga & Epiphany sortit chez Celluloïd-Mélodie, suivi d’autres albums: Epiphany (sans Trianga) et Trianga (sans Epiphany) sortis chez Afridisc, respectivement en décembre 1986 et mai 1987 à Paris. Puis, Etty Pacheco travailla en collaboration avec d’autres artistes tels que le groupe Accolade N°1de Paris, Daniel & Camille, Gilbert Massala, Mushapata, Ustin Ahipeaud, Peter Yamson, Cliff Brown et dont certains des disques et cassettes sortirent, respectivement, de 1986 à 1996 à Paris. Mais malheureusement, la plupart de ces produits ne sont plus trouvables sur le marché aujourd’hui.
Etty Pacheco

Il y a aussi deux autres artistes beurs, Abdel Raffik & Sahid, respectivement chanteur et auteur-compositeur, qu’Etty Pacheco a accompagnés à la guitare dans leurs oeuvres au studio d’enregistrement  » Mac Audio System »de Michel de Vaux (Le Perreux) 1992-93. C’est précisément dans ce studio qu’ Etty Pacheco a commencé à enregistrer en solo ses propres chansons dès l’année 1993. En juillet 1997, Etty Pacheco a représenté son pays, la RCA, à l’UNESCO pour le Concours Afrivision (cf.Eurovision) organisé par l’ACCP (Afrique Caraïbe Chanson Populaire) de Gérard Akouesson, le producteur du Festival auquel étaient présents les sponsors tels que TV5-Afrique, MCM-Africa, Fr3, RFO, RFI, Africa N¡1, Jeune Afrique, Amina, Africa International, Air Afrique, Air Gabon, etc.

En avril 1998, Etty Pacheco sortit en auto-production son 1er CD-single: « Africa Oyé » qui n’est pas distribué et qu’il se mit à vendre lui-même.En avril 2002, il sort son 2è CD-single (maxi): « I need your Love », toujours en auto-production et sans distribution; il faudra s’adresser à l’artiste-musicien par contact téléphonique.
Tel: +33 (0)1 48 92 07 82 et Cel: +33 (0)6 64 37 66 49.

En fait, Etty Pacheco est membre de la SACEM depuis 1992, après avoir reçu de Bangui l’autorisation du BUCADA (Bureau Centrafricain du Droit d’Auteur) en 1991. Il a ensuite adhéré à la SPEDIDAM aussi bien qu’à l’ADAMI en 1997. Voilà presque tout sur ce type. Grand Merci à vous, messieurs, mesdames, mesdemoiselles, pour votre attention sur cette page; vos commentaires sont les bienvenus. Salut et à bientôt !


Sultan Zembellat
Anthologie de la Musique Centrafricaine

Share on Facebook

3 réponses à to “Etty Pacheco”

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.