Canon Stars de Bangui

Canon Stars de Bangui

Laskino El NgomatchekEmmanuel Ngomatéké

Laskino El Ngomatchek            Aby Ngomatéké                    Emmanuel Ngomatéké

canon1Le groupe « Canon Star de Bangui »est fondé le 22 novembre 1982 par les chanteurs et musiciens dissidents de « Makémbé »: Bovic, Naïmo, Emmanuelas, Placidie, Manacé, Aby, Mombanza et Karawa. Tous ces éléments évoluent avant la création de « Canon Star »dans la formation « Makémbé »dirigée par Georges Ferreira. En fait, un des chanteurs de « Makémbé », Bovic Gazouléma est sanctionné et expulsé de ce groupe pour des différents avec ses dirigeants. Lorsqu’il quitte « Makémbé », Naïmo, Emmanuelas, Placidie, Manacé, Aby, Mombanza et Karawa le suivent par solidarité, le 19 septembre 1982.

Le 22 novembre 1982 ces dissidents fondent et animent le premier concert de « Canon Star » au dancing « ABC » situé au quartier KM5 de Bangui. Il importe de signaler que Thierry Darlan, ancien chef d’orchestre du groupe « Musiki »fournit à la nouvelle formation «Canon Star», une série complète d’instruments avec une sono pour concrétiser ce projet. Le premier concert est une explosion, un succès inattendu pour ces jeunes chanteurs et musiciens.
Le groupe « Makémbé » encaisse l’Onde de Choc comme un défi. Un nouveau style, une nouvelle sonorité viennent de naître avec les solos de guitare de Mombaza qui envoûtent les Banguissois. La virtuosité du guitariste rythmique Karawa fait penser à Mombassa de « Lipua Lipua » au Congo Kinshasa. Aby Ngomatéké également jeune batteur trouve une occasion de s’extérioriser dans ce style nouveau.

abi-ngomateke21BB MatouEmmanuel Ngomatéké

Max Gazouléma                           BB Matou                                   Emmanuel Ngomatéké

Bovic ayant acquis une expérience de chanteur de talent interprète avec virtuosité leurs premiers enregistrements « Sanza »», « Lita »qui rencontrent un grand succès. De plus, Karawa avec un talent de grand compositeur contribue de ce fait à la notoriété du groupe « Canon Stars ». Je me souviens encore de son chef d’oeuvre « Ex – Chérie » que des Congolais de Brazzaville subjugués, le jouent toute la nuit pour animer une fête. »Canon Stars »quitte « ABC »et fait du dancing « Ti bè ti mbi »au KM5 son Quartier Général.

abi-ngomateke6abi-ngomateke4canon-mbana5

Aby N’gomatéké le Chef d’orchestre de Canon Stars

Le groupe aime tant ce quartier très animé de Bangui au point de l’immortaliser dans une chanson intitulée « Le KM5 » dans laquelle cette phrase satirique: «Pantalon aké ngba na 5 kilo ô ô ô , chemise aké ngba na 5 kilo ô ô ô». Je traduis : «Le pantalon et la chemise resteront au quartier KM5, appelé souvent 5 kilo». En fait, cette chanson raconte la mésaventure que certains hommes, bons pères de famille rencontrent dans ce quartier avec des prostituées. Ces hommes parfois fauchés et ayant des rapports avec des prostituées sans les rémunérer se voient confisquer leurs pantalons ou leurs chemises. Ainsi, cette formation aborde les problèmes de la vie quotidienne, la joie de vivre avec des principes moraux.

canon-mbana6canon-mbana12canon-mbana8

Au milieu le regretté Baba Bapson

Un des succès de Canon Stars KM5:

Attention yéyé yéyé,
attention chéri oo!
Attention yéyé yéyé, attention au kilomètre cinq!
Zone Cinq, quartier populaire tî Bangî
Kilomètre cinq, quartier tî bïngö fûu na li tî âzo!
Kilomètre cinq, quartier tï péché, quartier tîsïökpärï!
Mo sï na yâtî Zone Cinq na Cinq Kilo,
Meo tene mo’ ke kûi äme.
Mo ‘ke wara âcentrafricaine sô azäzängö o.
Mo ‘ke wara äw^lï i sö aînga tî yü bongö.
Ala sö apeut tî détourner kôlï tî mo,
Sans que mo mä yâ nî äpe. C’est dangereux!

canon-mbana1Baba Bapson

Baba Bapson

Les succès de « Canon Stars de Bangui » débordent les frontières de puis que le groupe part en tournée en 1987 au Cameroun et la même année au Tchad. Ayant conquis le choeur des Tchadiens dont beaucoup comprennent la langue nationale de le Sango, « Canon Stars » repart à Djaména en 1988 et en 1992, et ce à la demande de leurs fanatiques dans ce pays. Le groupe voyage en France en 1989 et en 1991 dans le cadre d’une tournée Européenne. Depuis 1998 la formation s’installe en France et compte a son actif deux albums produits par un Centrafricain, Jean-PierreAdoum : « Sacandale »en 2001 et le dernier « 6ème Sens »en 2003 distribué par Next Music. Il y a des dates de tournée prévues, le 15 novembre 2003 à la salle LSC à Saint-Denis, le 30 novembre et le 1er décembre 2003 au stade Barthélémy Boganda et lors de la célébration de la fête nationale à Bangui en .

canon2canon-mbana-14

l importe de signaler que le départ dans les années 90 des guitaristes Mombaza et Karawa, pièces maîtresses de « Canon Stars »laisse un vide difficile à combler. De plus, le décès de son chanteur expérimenté Bovic Gazouléma, le 3 mars 2000 en France est une grande perte pour le groupe. C’est pourquoi les tâches ne sont point faciles pour mon frère Aby N’gomatéké, chef d’orchestre et manageur de « Canon Stars ». Je lui apporte tout mon soutien du fait qu’il réussit 21 ans durant à gérer ce groupe, et ce en dépit de nombreux problèmes rencontrés. En Centrafrique des groupes musicaux naissent rapidement et disparaissent sans faire long feu en général.

canon-mbana17canon-mbana2canon-mbana7

« Canon Stars » est une valeur sûre à l’instar de « Zaïko Langa Langa », mais force est de constater que sa musique reste encore dans le « ghetto ». Sans doute la mobilisation des moyens de promotion liés à la réalisation d’un clip vidéo, aux passages radio, interview dans les journaux et aux dates dans des festivals font défauts en ce moment.



Anthologie de la Musique Centrafricaine

Share on Facebook

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.